EXPO MILANO

2015

L’exposition universelle 2015 qui a eu lieu à Milan en Italie, dont
la thématique était Nourrir la planète, a marqué l’histoire.

LIRE L'ARTICLE

NOURRIR LA PLANÈTE

145 PAYS PARTICIPANTS
Durant six mois consécutifs, soit de mai à octobre 2015, plus de 21,5 millions de personnes ont emprunté cet axe principal du site de l’Expo qu’est la Decumanus. Les portes des pavillons des 145 pays participants et des nombreuses espaces thématiques étaient ouvertes aux visiteurs qui jouissaient du privilège d’effectuer un fantastique voyage autour du monde par le biais de l’agriculture et de l’alimentation, via les saveurs et les traditions des peuples de la Terre.

Palazzo Italia, édifice principal du complexe Italien, proposait aux visiteurs une odyssée spectaculaire au sein même des plus pures traditions italiennes liées à la culture, à la cuisine et à l’alimentation. Cette véritable prouesse architecturale a fasciné les visiteurs alors que le passé, le présent et le futur se reflétaient dans ces salles-miroirs. Dans les pavillons connexes du pays hôte, autant le savoir-faire que les succès d’entreprises agricoles et agroalimentaires s’affichaient avec fierté.

#  
LA PUISSANCE AMÉRICAINE

La puissance agricole et agroalimentaire des États-Unis se présentait au monde tel qu’elle est : dominante. Le président Barack Obama invitait, s’adressait au peuple alors que se succédaient des messages de prospérité et d’engagement social. Les escaliers mécaniques étaient perpétuellement bondés. L’immense toit-terrasse avec son typique Bertram American Bar offrait une vue imprenable du site Expo Milan. Le mur donnant sur l’avenue parallèle était un chef-d’œuvre d’audace avec ses multiples plates-bandes végétales toujours en mouvement.

FRANCE
GASTRONOMIQUE

Parmi les géants, la France s’exposait avec la même audace architecturale que le monde lui connaît en gastronomie, offrant aux visiteurs un voyage culinaire inédit où wagons de ferme et clins d’œil sur la recherche interpellaient les visiteurs et livraient de courts messages sur la richesse du pays et sur son obsession pour une agriculture réfléchie. Toute l’importance que ce pays accorde aux plaisirs de la table était mise en vedette, et les gens se bousculaient à la sortie pour goûter le pain baguette, la viennoise et le croissant.

#  

LLes préoccupations de nombreux futurologues, des hauts dirigeants et de la population en général sur une production suffisante de nourriture pour l’ensemble de la population planétaire atteignent des niveaux jamais égalés jusqu’ici. La tenue d’un événement comme Expo Milano a constitué en quelque sorte le signal de départ d’une concertation de tous pour éviter une catastrophe planétaire engendrée par un manque croissant de nourriture, qui laisse imaginer un scénario de fin du monde.

L’épuisement rapide des réserves mondiales d’aliments de base lors de certaines périodes, découlant de catastrophes naturelles réduisant drastiquement les rendements, se présente comme une probabilité à laquelle nous nous sentons de plus en plus exposés et vulnérables. Ces incertitudes, cette insécurité risquent de faire monter les tensions auprès de nombreuses populations du globe, au point de susciter des explosions de violence, voire des guerres territoriales.

De mai à octobre 2015, ce sont plus de 21,5 millions de personnes de tous âges et de toute nationalité qui sont venues manifester pacifiquement leur net intérêt pour un monde qui mange à sa faim et qui soit en meilleure santé. Les files d’attente de plusieurs heures pour accéder aux nombreux pavillons, pour voyager dans ce monde alimentaire, étaient révélatrices de l’intérêt des visiteurs.

#  
L’EAU, LA VIE

Ceinturée d’eau, Expo Milano passait subtilement le message que sans eau, pas d’agriculture, pas de vie alors que de nombreux bassins aménagés s’offraient en spectacle, favorisant l’apaisement. Ils furent des millions à les photographier, à jouir de cette source de vie.

Les aspects tant technologiques, culturels que traditionnels, ainsi que les innovations, les découvertes et la création en lien avec la nourriture étaient partout présents à Expo Milano 2015. On y retrouvait aussi des thématiques abordées lors d’autres expositions à grand déploiement, comme celle portant sur l’eau tenue à Saragosse en Espagne en 2008 afin d’apporter la lumière sur les connaissances nouvelles et sur les tendances émergentes. On y a abordé aussi le droit à la santé, la sécurité et la suffisance alimentaire pour l’ensemble de la population du globe, alors que se tenait un feu roulant de conférences et de débats. En plus de l’alimentation, Expo Milano couvrait tout ce qui concerne la sous-alimentation dans de nombreuses régions du monde, ainsi que la nutrition en tant que telle. Les tendances au slow food, à l’agriculture biologique et aux OGM ont été abordées, discutées et goûtées.

L’intérêt marqué des visiteurs pour de l’information sur la qualité des aliments qu’ils retrouvent dans leur assiette, comme le proposait l’Espagne, était révélateur. Il est clair qu’en tant que société, nous ne pouvons plus continuer d’ignorer cette problématique planétaire alors que ce manifeste une obésité croissante, que la maladie frappe partout sans avertir.

Mais de toute évidence, la présence des réelles pratiques agricoles était trop discrète sur le site de l’exposition universelle, à l’instar de l’intérêt de nos sociétés en quelque sorte. Il devient urgent de reconnaître que ce sont les producteurs agricoles qui sont à la base de cette imposante chaîne alimentaire, et que ceux-ci ont la responsabilité d’accroître leur productivité pour nourrir la planète. Il importe que le monde entier reconnaisse, encourage et appuie le travail et les efforts consentis. Car, comme le stipule le slogan d’AGyours International, L’agriculture vous appartient, celle-ci est l’affaire du monde entier !

INNOVATIONS
ARCHITECTURALES
À elles seules, les innovations architecturales étourdissaient autant le jour que la nuit dans d’audacieux jeux de lumières. L’entrée du pavillon russe, avec son immense portique-miroir, suggérait que ce pays nourrit de grandes ambitions tant pour l’énergie que pour son agriculture, espérant projeter sa puissance sur le monde. Le Viêt Nam affichait davantage son visage culturel que l’agriculture elle-même, ce qui apportait une touche exotique et invitait à découvrir ce pays mythique. Quant à l’Argentine, elle a choisi la reconstitution d’infrastructures d’entreposage, alors que ce pays compte sur ses exportations de soya et autres denrées agricoles qui sont ses principales richesses. Tandis qu’Israël flamboyait, la Thaïlande se voulait le miroir d’un avenir meilleur.
#  
#  
VITESSE GRAND V

Visiter tous les pavillons aurait exigé plusieurs semaines tant l’offre était généreuse. Le grand nombre de petits pays présents révélait toute l’importance qu’on accorde à nourrir la planète de demain. Des pays tel l’Équateur, qui jouit d’un potentiel agraire méconnu, ou le Kazakhstan, dont les richesses énergétiques sont immenses, nous interpellaient alors que l’Angola, au sud-ouest de l’Afrique, nous faisait découvrir un univers agricole inédit où les femmes prennent une place prépondérante au sein d’une agriculture qui se modernise à la vitesse grand V.

GÉNIE TECHNOLOGIQUE

L’unique pavillon affichant tout le génie technologique de notre agriculture moderne était celui de New Holland, propriété du géant Fiat, dont le siège social est situé près de Torino à 135 km à l’est d’Expo Milano. C’est la fierté italienne du machinisme agricole et on n’a pas hésité à la présenter au monde entier tant à l’extérieur que dans cet amphithéâtre où il était possible de monter à bord de ces géants mécaniques équipés des plus récentes technologies d’une importance capitale pour nourrir la planète de demain.

#
21,5 MILLIONS
DE VISITEURS
Qui étaient ces 21,5 millions de visiteurs ? Que venaient-ils chercher à Expo Milano 2015 ? Venus de tous les coins du monde, mais principalement d’Europe, ils étaient de tous les âges mais la jeunesse prédominait avec des nuées d’étudiants, ce qui révélait la préoccupation de cette jeunesse pour l’avenir de la planète, ainsi que sa volonté de s’impliquer sans trop savoir comment s’y prendre. Alors que les tensions entre différentes idéologies, différentes races se multiplient sur la planète, à Expo Milano ces peuples se côtoyaient, se découvraient, apprenaient à s’apprécier dans une communion autour d’une même table, l’agriculture en étant l’élément rassembleur.
#  
#  
L’ARBRE DE VIE

À la nuit tombante, pour chacun des 185 jours d’Expo Milano, plus de 60 000 personnes ont assisté au spectacle féérique son et lumière de l’Arbre de Vie, emblème d’Expo Milano, d’une durée de 45 minutes. Cette structure d’acier et de bois de 37 mètres de hauteur et d’une envergure de 25 mètres, se dressant au centre de la Lake Arena, symbolisait cette exposition universelle dont la thématique Nourrir la Planète, Énergie pour la Vie, incarnait la durabilité, la technologie, tout en demeurant centrée sur le visiteur. Des racines vers ciel, un spectacle d’espoir !

ESPRITS VISIONNAIRES

La réussite d’un tel événement repose sur une passion commune animée par des esprits visionnaires. Un puissant cocktail de savoir et de travail acharné fit de ces journées d’Expo Milano 2015 un immense succès. Pendant que les milliers de bénévoles étaient partout présents, les visiteurs, le peuple, respiraient à fond, en profitaient pour se ressourcer aux racines de la terre. Cette odyssée tout aussi enrichissante qu’épuisante porte à la réflexion car tous se sentent concernés par l’apport au débat et à l’éducation en matière d’alimentation, de nourriture et de ressources au niveau planétaire.

#